TÉMOIN DE LA MONDIALISATION

Origine éthiopienne

Lithographie Café Érythrée Le café semble être apparu pour la toute première fois en Abyssinie (actuelle Éthiopie). En effet, la légende la plus répandue sur l'origine du café nous raconte que c'est un jeune berger éthiopien du nom de Kaldi qui aurait découvert le café et son effet stimulant après que ses chèvres aient consommé les baies d'un arbuste (le caféier) et s'en soient trouvées très agitées. 

Expansion au Moyen-Orient et en Afrique

La culture du café s’est d’abord répandue en Arabie. Il est alors appelé K’hawah (???? ), qui signifie revigorant.
Au XVème siècle, les musulmans introduisent le café en Perse, en Égypte, en Afrique du Nord et en Turquie. L’engouement est tel qu'une loi turque de l'époque sur le divorce précise qu'une femme peut divorcer de son époux si celui-ci ne parvient pas à lui fournir une dose quotidienne de café. 
Les effets du café étaient tels qu'il fut interdit à l'appel d'imams orthodoxes et conservateurs, au XVIème siècle. 

Introduction en Europe

Arrivée du café en Europe En 1583, un médecin allemand de retour d'un voyage de dix ans au Moyen-Orient, Léonard Rauwolf, fut le premier Occidental à décrire le breuvage : « une boisson aussi noire que l'encre, utile contre de nombreux maux, en particulier les maux d'estomac. Ses consommateurs en prennent le matin, sans se dissimuler, dans une coupe en porcelaine qui passe de l'un à l'autre et où chacun prend une rasade sonore. Elle est composée d'eau et du fruit d'un arbuste appelé bunnu ». 
Le café arrive en Europe au début du XVIIème siècle, par les marchands vénitiens. On conseille au pape Clément VIII d'interdire le café car il représente une menace d'infidèles. Après l'avoir goûté, ce dernier baptise au contraire la nouvelle boisson, déclarant que laisser aux seuls infidèles le plaisir de cette boisson serait dommage.

Barre grains de café

UN PRODUIT DE LÉGENDE...

Biblique

Une des nombreuses autres traces de l'origine du café se trouve dans Le Premier Livre des Rois de la Bible : les rois apportent ce breuvage comme signe de paix.  

Mythologique

On peut aussi reconnaître comme étant du café, la boisson offerte par Hélène de Troie à Ménélas et qu'Homère définit comme "utile contre les chagrins, les rancoeurs et la mémoire des douleurs".

 

Yéménite

Une des plus fameuses légendes sur l'origine du café nous arrive du monastère de Cheodet au Yémen. Selon cette légende, les religieux utilisaient cette " boisson obtenue de certaines baies " pour prolonger les veillées de méditation et de prières.

 

Coranique

On suppose que la "potion noire" offerte par l'Archange Gabriel à Mahomet touché par la maladie du sommeil, pourrait être du café. Un jour, Mahomet s'éveilla malade. Allah lui envoya l'ange Gabriel, porteur d'une gourde pleine d'un breuvage noir. Mahomet en but et se sentit tout de suite mieux. Il finit la gourde et retrouva vite toute son énergie. Au point que dans l'heure qui suivit, il désarçonna quarante cavaliers et honora quarante femmes, selon la légende.

Barre grains de café

UN COMMERCE INTERNATIONAL

La seconde marchandise échangée

Le café est la première denrée agricole échangée dans le monde et la seconde matière première derrière le pétrole.

Les pays producteurs

On estime à 125 millions le nombre de personnes vivant de la caféiculture, incluant 25 millions de petits producteurs. Les trois principaux pays producteurs de café sont le Brésil (environ 35% de la production mondiale), le Vietnam (environ 13%) et la Colombie (environ 10%). Poussant en altitude (de 600 à 2000 mètres), l'Arabica est le principal type de caféier cultivé. Les principaux producteurs se situent en Amérique Centrale et en Amérique du Sud, en Afrique, en Asie et en Océanie. Variété de caféier plus "robuste", le Robusta pousse à faible altitude, en Afrique occidentale, en Afrique centrale, au Brésil et en Indonésie.

 

La consommation dans le monde

Le café est issu des productions des pays du Sud mais est consommé pour la majorité dans les pays du Nord. En effet, les pays "industrialisés" consomment plus des 3/4 de la production mondiale de café. Les Etats-Unis sont le plus gros importateur mais c'est en Europe que la consommation par habitant est la plus élevée. Dans le monde, on compte 400 milliards de tasses de café bues par an soit environ 12.000 tasses par seconde !

Barre grains de café

CULTURE

Récolte 

Les fruits du caféier sont récoltés à maturité (6 à 8 mois après floraison pour l'arabica contre 9 à 11 mois pour le robusta) par cueillette (récolte manuelle) ou égrappage (raclage des branches pouvant être mécanisé). Le fruit est ensuite débarrassé de sa chair par séchage ou par lavage. Enfin, les grains sont décortiqués c'est-à-dire débarrassés de leurs coques. Le café ainsi traité est alors appelé café vert. 

La torréfaction 

C'est la torréfaction qui apporte saveurs et arômes au café et lui donne sa couleur. Les grains sont grillés jusqu'à obtention de la couleur désirée. Durant cette étape, ils perdent leur humidité et libèrent l'huile qui donne son goût au café. La torréfaction est un art mais également une science de par la rigueur et la méthode qu'elle nécessite. 

La mouture 

Le café ainsi torréfié doit être moulu pour être préparé. La mouture doit être adaptée au mode de préparation du café afin d'obtenir le meilleur rendu en tasse : de la mouture dite «farine» (très fine) pour l'élaboration d'un café à la turque, à la mouture grosse pour une préparation à l'aide d'une cafetière italienne en passant par une mouture fine pour préparer un espresso à la crème onctueuse. 
Sans une mouture adaptée, le meilleur café ne saurait offrir ses meilleurs arômes. 

La préparation 

Il existe différentes manières de préparer un café :
- le café turc : café moulu extra-fin, eau et sucre portés à ébullition. Il s'agit de la méthode la plus ancienne.
- l'espresso : 7g de café moulu traversé par 6cl d'eau sous haute pression. Il s'agit du café inventé en Italie et servi dans les bars.
- le café filtre préparé dans une cafetière électrique avec un  filtre en papier est la méthode la plus utilisée aujourd'hui.
- la cafetière à piston : après infusion du mélange café / eau, le filtre sous forme d'un piston sépare le marc de la boisson. Il s'agit de la méthode utilisée pour goûter le café (grossièrement moulu) dans les plantations. 
- la cafetière italienne : en chauffant, l'eau s'évapore et traverse le café moulu, la boisson se trouve ainsi dans la partie supérieure de l'ustensile. Cette cafetière transalpine est également appelée cafetière moka ou napolitaine.  
En fonction du mode de préparation, le café offrira une intensité ainsi que des arômes variables.

Barre grains de café

SANTE ET CAFE

Pour tout savoir sur l'impact du café sur la santé, consultez notre article Café et santé